Mots de bienvenue...

Avant de vous laisser découvrir l'homéopathie au travers de ces pages, je prendrai quelques instants pour vous exposer ce que l'homéopathie n'est pas, dans le sens des réponses qu'elle ne pourra pas vous apporter.

En tout premier lieu, l'homéopathie ne se substituera jamais au sens clinique du thérapeute, qui permet de déterminer clairement et de nommer avec assurance les différents éléments constitutifs du tableau qu'offre un patient, à savoir origines, symptômes, diagnostique radiologique, diagnostique positif et précognition des différentes évolutions ou complications possibles. L'homéopathie ne peut se substituer à cela et je dirai même que sans cela, il n'y a point d'homéopathie.

L'homéopathie n'est ni une chimère ni un ensemble d'à peu près. Cette médecine est à la fois l'outil et la conséquence d'une ouverture plus large de la relation aux patients. Elle parachève cette merveilleuse qualité thérapeutique du don de soi dans ce que nous avons nous, thérapeutes, de " thérapeutique " en nous. Voilà l'extraordinaire cadeau que nous offre cette médecine, à nous thérapeutes, et à vous, patients.

L'homéopathie ne peut en aucun cas être considérée comme un échappatoire, ni face à la nécessité de soins d'une pathologie, ni face à un refus de ce qui se présente sous la forme de cette pathologie. Elle engage le thérapeute dans un lien privilégié avec le patient, respectueux de la nécessité d'aide autant que de l'obligation de résultat. Elle emmène le patient dans un voyage privilégié vers lui-même, au travers de questions que ne pose pas la médecine allopathique, non par désintéressement, mais parce qu'elle ne saurait pas quoi faire des réponses données. Or, le questionnaire homéopathique est merveilleusement individualisant, délicieusement humain, et implacablement révélateur du chemin de chacun. L'homéopathie est un véritable retour vers nos valeurs humaines, profondes, tant pour le patient que pour le praticien.

retour