Vous êtes un thérapeute non dentiste…

 

 


En tant que thérapeute, la première évidence est que vous disposez déjà d'un outil thérapeutique. Le Décodage Dentaire ne peut et ne se présente pas comme voulant devenir L'outil de chacun. Mais nous le savons tous, avant d'être thérapeute, nous sommes des êtres humains… L'outil que nous employons est soit au bout de nos mains, soit au bout de notre cortex, s'il est verbal… Pourtant ces mains et ce cortex sont déjà eux-mêmes au bout d'un système vivant qui a en cela les mêmes droits aux mémoires émotionnelles que les autres… Il est admis par tous qu'un thérapeute se doit de travailler sur lui-même ! Vaste programme… Car il y a en cela une confusion assez courante qui est de travailler à la révélation de son Moi et à la mise en relation au Soi. On ne travaille pas sur soi si ce n'est sur les obstacles entre le je et le moi… Les dents nous montrent pour cela deux portes fondamentales que sont les canines et les dents de sagesse. Non pas seulement les huit organes dentaires (quatre canines et quatre dents de sagesse) mais tout ce qui y est associé à l'intérieur de nous. Ainsi découvrons nous vite que les portes à travailler ne sont pas celles du savoir, bien qu'il est une pierre d'édification, mais les portes du ressenti, car le thérapeute soigne bien plus par le cœur qui manipule son outil que par l'outil lui-même. Comment faire trouver à l'autre le chemin de sa guérison dont le Féminin de l'Être est source, sans en avoir fait soi-même la rencontre?
Les dents m'ont montré leur capacité à nous indiquer ce chemin, que j'aime à dire de l'Adam à l'Eve ! Dualité ancestrale et Traditionnelle, masculin et féminin se disputent en nous le devant de la scène, sous des perceptions et descriptions intellectuelles diverses et variées, alors que le vivant ne fait aucun doute quant à ces deux natures complémentaires et non opposées, distinctes mais non séparées. Chaque dent est comme une pierre posée sur un chemin, que de nombreuses cultures révèlent dans leurs pratiques, que ce soient les Inuits ou les Tibétains, et plus près de nous les marcheurs alpins… Un tas de pierres posé pour signifier que l'humain est passé par là, et que par là est donc le chemin de l'humain… Des tas de pierres posés à des cols, passages entre vallées, afin que les humains se rencontrent les uns les autres. Pierres symboles de mémoires, ainsi se révèlent nos dents sur ce chemin intérieur à la rencontre du meilleur de nous même. Ce meilleur qui ne se révèle pas dans l'acte fini, mais dans la source qui anime chaque acte, chaque mot.

Pour cela, le Décodage Dentaire ne vous demande pas de devoir encore apprendre autre chose, d'augmenter votre savoir de données aussi spécifiques que les dents et leurs pathologies. Non, pour cela, le Décodage Dentaire vous offre de vous retrouver vous et cette lumière de cœur qu'en temps que thérapeute, vous avez décidé de voir se rallumer dans le regard des autres. Il y a en chacun de nous les mêmes souffrances que celles des autres. Parfois simplement l'ordre de rangement est différent. Mais au bout du chemin, on ne peut que se rendre compte qu'il n'y a qu'une seule espèce humaine lorsque identifiée sous le signe du cœur, et non sous celui de la forme ou de la couleur… Et si l'on souhaite accompagner quelqu'un vers un sommet ou sur une nouvelle Terre, il est nécessaire d'y être déjà allé soi-même. Sinon, nous risquerions d'y perdre bien du monde…
Le travail que nos dents nous proposent est la découverte en nous de ce que d'autres nous révèlent d'eux, et l'identification de ressources déposées en nous, comme en chacun. La rencontre et la résolution d'une souffrance nous prémuniront des transferts thérapeutiques inconscients. Car ainsi que l'a annoncé C.G. Jung, le transfert est thérapeutique. Mais l'inconscient est pathogène, voir emprisonnant… Et si je ne garde pas pour soulager ma souffrance, la solution ou une partie de ce qui est à donner à l'autre pour son chemin de guérison, alors le Don est assurément plus vrai et entier. De même, le travail en Décodage Dentaire nous offre d'expérimenter que la Vie est avant tout échange et partage, offrant au sein des séminaires de longs moments de travail par deux, puis de partage de ce qui s'y est vécu.

 

Activités en Décodage Dentaire qui vous sont accessibles…


Si le niveau dit 1 est plutôt didactique, il est néanmoins un premier travail de rencontre de nos dents. Mais dès le niveau 2, le travail se réalise essentiellement sur la découverte intérieure par le ressenti, et ce, sous la direction de vos dents. Il est alors remarquable de s'apercevoir que même si l'organe dentaire est extrait, absent, porteur d'une prothèse, l'énergie a gardé un ancrage dans la zone corporelle associée. Il n'est donc pas question de continuer à prétendre que la matière est nécessaire à la guérison de l'énergie du Cœur. La Vie ne considère jamais qu'une porte puisse être définitivement fermée ! Et elle n'a besoin que de notre conscience d'Elle pour se manifester et se révéler en nous.

D'autres niveaux de travail plus spécifiques sont proposés sous l'appellation de séminaires spécifiques. Il y a en général, chaque année, un séminaire dit spécifique, innovant, tant par le lieu choisi comme théâtre, que par le niveau d'être qui s'y travaille. Mais toujours, nous emmenons et nous sommes emmenés par nos dents… Et ce vers le meilleur de nous-mêmes…

Vous pouvez aussi et tout à fait participer d'abord à ce qui se nomme un atelier, afin de travailler un problème ponctuel ou spécifique. Il est nécessaire pour participer à un Atelier, de se munir d'une radiographie panoramique, ancienne ou récente, selon votre état dentaire et ses récentes modifications. Un atelier regroupe au maximum 7 personnes sur une journée, chacun ayant sa lecture panoramique en présence des autres, afin de bénéficier de l'effet du groupe. Un Atelier vous permet aussi de prendre contact avec le Décodage Dentaire, bien entendu…

P.S. : si vous êtes arrivé ici sans passer par le texte proposé aux particuliers, vous pouvez y faire un saut… Cela parle de l'humain…