LA NOUVELLE INTERPRETATION DE LA CARIE

- La carie a longtemps été attribuée à un excès de sucre, une mauvaise hygiène dentaire ou au poids de l’hérédité. Or cela n’a jamais été démontré. Nombreux sont les individus qui se voient touchés par la carie tout en ayant une hygiène et une alimentation adaptées. Alors, comment comprendre la carie ?

- " La carie est un échec d’adaptation verbale au monde. " Voilà la conclusion à laquelle ont conduit plusieurs années de travail sur le phénomène carieux. S’il y a trente-deux dents dans une bouche, la carie peut débuter en plusieurs points distincts d’une mème dent, menant à plus de 190 caries " classiques " possibles sur la denture humaine. Chaque localisation est aujourd’hui établie comme étant en lien avec un aspect précis de la psychologie humaine, ce filtre par lequel un individu entre en relation avec son monde environnant. La dent se place à l’orifice de l’extériorisation de la parole, du verbe. Certes, lorsque " je pense, je suis " ! Mais si " je ne parle pas, je n’existe pas " au sein du monde... Ce " je " qui ne cesse de parler dans notre tète veut exister, ètre entendu, se dire !

Cet ouvrage permet de se réapproprier notre responsabilité face au phénomène de la carie afin de ne plus la vivre comme une punition ou une malédiction. Nous sommes acteurs de notre santé et responsables de ce que nous refoulons profondément en nous. Chaque carie est un signal de ressenti non entendu, non exprimé et cet ouvrage nous rend le pouvoir de devenir " qui " nous sommes.